RECHERCHE
 

Le Logement : Un Déterminant Majeur de la Santé Mentale


AUTEURS    Association Canadienne pour la Santé Mentale – Réseau Montréalais pour le logement autonome destiné aux personnes ayant un problème de santé mentale

ENDROIT     Montréal, Québec


Résumé

L’accès à un logement décent et abordable est un déterminant social fondamental de la santé globale. Toutefois, un grand nombre de personnes ayant un problème de santé mentale occupent un logement sur le marché locatif privé, que ce soit par choix ou par manque d’opportunités à travers les modèles d’habitation en place. Les membres du Réseau ont dégagé quatre enjeux de l’analyse des résultats. Pour chacun d’entre eux, ils émettent des recommandations.

Les points à retenir:

  • Le problème de la pauvreté et de l’accessibilité financière à des logements décents et à coût abordable est majeur
  • Les services de soutien et/ou de suivi (publics et communautaires) jouent un grand rôle au niveau de l’accessibilité et de la stabilité résidentielle en logement autonome des personnes ayant un problème de santé mentale.
  • Les organismes reconnaissent aujourd’hui que, dans une perspective d’intégration et de stabilité résidentielle dans la communauté, les locateurs sont devenus des partenaires incontournables et peuvent constituer des alliés majeurs dans la promotion de la qualité de vie et du rétablissement des personnes ayant un problème de santé mentale
  • La grande majorité des personnes ayant un problème de santé mentale a des expériences de location positives et est capable de se maintenir en logement autonome, surtout lorsqu’elle bénéficie du soutien approprié.

Étapes suivante /limites de la recherche

Cet œuvre repose sur une recherche effectuée au Montréal et que les résultant et les recommandations peuvent varier pour les autres provinces.

Lire l’article complet ici.

Explorer d’autres articles