RECHERCHE JANVIER 2021

RECHERCHE
 

Dépistage obligatoire du VIH, migration et stigmatisation liée au VIH au Canada : analyse de l’expérience d’immigrants d’Afrique subsaharienne vivant avec le VIH dans l’Ouest canadien


AUTEURS    Aniela de la Cruz, San Patten, Inusa Abdulmalik, Jean Harrowing, Marc Hall, Arfan R. Afzal, Tsion Demeke Abate, Andrea Carter, Peggy Spies, Sipiwe Mapfumo, Vera Caine

ENDROIT     Canada


Résumé

Environ 63110 personnes vivent avec le VIH au Canada. Même si les ressortissants de pays où le VIH est endémique – notamment la plupart des pays d’Afrique subsaharienne – sont surreprésentés dans les données nationales de surveillance du VIH, on en sait très peu sur les expériences des immigrants d’Afrique subsaharienne vivant avec le VIH au Canada. Par ailleurs, bien que plusieurs études en population aient été menées dans le centre du Canada, l’information sur les immigrants d’Afrique subsaharienne vivant avec le VIH dans l’Ouest canadien est limitée, et ce, malgré un nombre croissant de nouveaux cas d’infection à VIH chez les immigrants provenant de pays où le VIH est endémique. Dans cette étude pilote à méthodes mixtes, les recoupements entre la politique canadienne actuelle en matière d’immigration, le dépistage obligatoire du VIH effectué pendant l’examen médical aux fins de l’immigration (EMI) et la stigmatisation effective et intériorisée liée aux immigrants d’Afrique subsaharienne séropositifs qui vivent dans une province de l’Ouest canadien ont été examinés.

Les points à retenir:

  1. Les personnes provenant de pays où le VIH est endémique, ce qui englobe la plupart des pays de l’Afrique subsaharienne, sont surreprésentées dans les données nationales de surveillance du VIH au Canada.
  2. Cette étude pilote fournit de nouvelles connaissances sur les expériences d’immigrants d’Afrique subsaharienne vivant avec le VIH dans une province de l’Ouest canadien.
  3. Cette étude offre de nouvelles perspectives sur les recoupements entre la culture, les déterminants sociaux, le VIH, la stigmatisation et les répercussions possibles sur la cascade de soins contre le VIH et le bienêtre mental pendant la migration et lors de l’établissement au Canada.
  4. D’autres travaux de recherche sont requis, en particulier une recherche interventionnelle, afin de réduire la stigmatisation pendant l’examen médical aux fins de l’immigration (EMI) canadien et d’assurer une meilleure participation à la cascade de soins contre le VIH.

Téléchargez le rapport complet ici.

Explorer d’autres articles