RECHERCHE JUNE 2021

RECHERCHE
 

Impacts de la COVID-19 au sein des communautés racialisées


AUTEURS    

Upton Allen University of Toronto

Tya Collins Université de Montréal

George J. Sefa Dei University of Toronto

Frances Henry, MSRC (Co-présidente) Université York

Awad Ibrahim Université d’Ottawa

Carl James, MSRC (Co-président) Université York

Johanne Jean-Pierre Ryerson University

Audrey Kobayashi, MSRC Queen’s University

Kathy Lewis University of Toronto

Renisa Mawani the University of British Columbia

Kwame McKenzie Wellesley Institute

Akwasi Owusu-Bempah University of Toronto

Rinaldo Walcott University of Toronto

Njoki N. Wane University of Toronto

PORTÉE     Canada


Résumé :

« La pandémie de COVID-19 a mis en évidence l’impact potentiel des facteurs qui exacerbent les disparités entre les résultats de santé des différents groupes de population au Canada. Il serait possible de travailler en étroite collaboration et en temps opportun avec ces communautés afin de déterminer les facteurs les plus fortement associés à la COVID-19 et aux complications. Il est important de diffuser avec soin les messages et les informations afin de contrer les idées fausses et de réduire les risques de stigmatisation. »

Points saillants :

  • Il est clair que certains signes indiquent que les populations afroaméricaines et afro-britanniques pourraient être exposées à un risque accru d’affections graves liées à la COVID-19. Des données publiées au Canada laissent penser que les Afro-Canadiens seraient également touchés de manière disproportionnée.
  • Une analyse préliminaire de ces données montre que les communautés racialisées sont plus susceptibles d’être surreprésentées parmi les cas de COVID-19 par rapport à leur pourcentage de la population. Par exemple, dans la région du Grand Toronto, les Blancs représentent 48 % de la population et 17 % des cas de COVID-19.
  • L’équité dans la distribution des vaccins et dans la mise en œuvre du programme de vaccination est un des principes importants qui doivent guider le déploiement des vaccins contre la COVID-19. Il semblerait raisonnable de donner la priorité à la vaccination des personnes appartenant aux populations présentant le plus grand risque de conséquences graves.

Télécharger le rapport complet ici

Explorer d’autres articles