RECHERCHE
 

Écarts en matière d’emploi et sous-emploi chez les groupes racialisés et les immigrants au Canada : Constatations actuelles et directions futures


AUTEURS    Eddy Ng (Bucknell University), Suzanne Gagnon (University of Manitoba)

ENDROIT     Canada


Résumé

Le Canada fait face à une pénurie de main-d’œuvre en raison de la baisse du taux de natalité et du vieillissement de la population, pourtant de nombreux Canadiens et Canadiennes peinent à trouver un emploi et sont sous-employés par rapport à leur niveau de scolarité et à leur expérience professionnelle. Le présent rapport résume les données actuelles sur les résultats en matière d’emploi des Canadiens et Canadiennes racialisés et des immigrants récemment arrivés au Canada, examine les écrits qui cherchent à expliquer ces écarts et analyse les études sur les programmes et les politiques conçus pour combler ces écarts – notamment dans les domaines de l’établissement et de la transition. Bien que l’on en sache beaucoup sur le problème lui-même, les solutions apportées jusqu’à présent sont fragmentaires.

Les points à retenir:

  1. La pénalité en termes de pouvoir et de revenus est plus élevée pour les femmes racialisées. Une étude indique que, dans les rôles de leadership général de l’agglomération du Grand Toronto, les femmes blanches sont 17 fois plus nombreuses que les femmes racialisées. Globalement, les femmes racialisées représentent seulement 6,4 pour cent des effectifs de direction, bien qu’elles représentent 10,5 pour cent de l’ensemble des effectifs.
  2. Le gouvernement canadien accepte de plus en plus d’immigrants diplômés. Toutefois, certaines études indiquent qu’au Canada, de nombreux employeurs recherchent des travailleurs moins compétents, et que ce sont les politiques axées sur les immigrants compétents et expérimentés elles-mèmes qui ont entraîné une sous-utilisation des compétences des immigrants hautement qualifiés.
  3. L’entrepreneuriat semble attirer les immigrants et leur taux de réussite y est plus élevé – cette solution ne convient cependant pas à tout le monde.

Lire l’article complet ici.

Explorer d’autres articles