RECHERCHE MAI 2021

RECHERCHE
 

Résultats socioéconomiques des personnes immigrantes admises au Canada durant leur enfance, 2018


AUTEURS    Statistique Canada

ENDROIT     Canada


Résumé :

« Selon les plus récentes données de 2018 de la Base de données longitudinales sur l'immigration (BDIM), au fil du temps, les enfants immigrants apportent une importante contribution à la société canadienne et à son économie. Bien que les enfants immigrants (32,2 %) soient plus de deux fois plus susceptibles de vivre dans un ménage à faible revenu que les enfants non immigrants (15,4 %), des facteurs, comme la possibilité de faire des études dans le système canadien et d'améliorer leur connaissance des langues officielles, contribuent à ce que les enfants immigrants, à l'âge adulte, touchent un salaire semblable à celui de leurs pairs nés au Canada.

La présente analyse permet d'établir un lien entre les caractéristiques des personnes immigrantes qui sont arrivées au Canada durant l'enfance et leurs résultats socioéconomiques à l'âge adulte en 2018, comme le fait de poursuivre des études postsecondaires et le salaire médian. La BDIM offre une perspective à long terme des personnes immigrantes et de leurs résultats socioéconomiques au Canada, ce qui permet de fournir des renseignements sur la manière dont l'immigration façonne l'avenir du Canada. De plus, les données de 2018 contribuent aux estimations de référence en prévision de recherches futures au sujet de l'incidence de la pandémie de COVID 19 sur les enfants immigrants, dont les enfants immigrants admis durant la pandémie, leur période d'adaptation et leurs résultats socioéconomiques à long terme à l'âge adulte. » (Statistique Canada, 2021)

Faits saillants :

  • Les personnes immigrantes qui sont arrivées au Canada durant leur enfance sont plus susceptibles de faire des études postsecondaires que l'ensemble de la population
  • Les personnes immigrantes admises au Canada durant leur enfance comme membres d'une famille d'immigrants économiques affichent un taux d'accès aux études postsecondaires supérieur à celui de l'ensemble de la population canadienne ou des personnes immigrantes admises au titre d'autres catégories
  • Les personnes immigrantes de 30 ans admises au Canada avant l'âge de 15 ans comme membres d'une famille d'immigrants économiques déclarent les salaires les plus élevés par rapport aux personnes immigrantes admises au titre d'autres catégories
  • Les femmes immigrantes admises au Canada durant leur enfance affichent un taux d'accès aux études postsecondaires supérieur à celui des hommes

Télécharger le rapport complet ici

Explorer d’autres articles